Exporter des données

De la même manière que read.table lit, write.table écrit.

Avec :

rm(list = ls())
mydir <- "C:/…/R"
PopReg <- read.csv(file.path(mydir, "PopReg.csv"))

Vous pouvez écrire :

write.table(PopReg, file.path(mydir, "test4.csv"))

Ce qui a pour effet de créer un fichier test4.csv dans votre répertoire de travail. Notez que si vous souhaitez lire ce fichier, vous ferez mieux d’utiliser read.table puisqu’il a été créé par write.table.

Dans la même famille, essayez ça :

write(date(), file.path(mydir, "time.txt"))

Autre fonction très pratique, dump créé une représentation d’un objet dans un fichier .R :

dump("PopReg", file.path(mydir, "test5.R"))

Ce qui vous permet d’écrire :

rm(list = ls())
mydir <- "C:/Users/G/Documents/FastR/mod3"
source(file.path(mydir, "test5.R"))

Et vous retrouvez PopReg en mémoire.

Jetez un coup d’œil à test5.R pour découvrir la structure interne d’un dataframe (vous pouvez l’ouvrir avec n’importe quel éditeur de texte comme le Bloc-notes de Windows par exemple).

Enfin, vous pouvez exporter vos données dans des fichiers .RData avec la fonction save et les recharger en mémoire avec load.

save(mydir, PopReg, file = file.path(mydir, "test6.RData"))

Ce qui créé un fichier test6.RData dans votre répertoire. Double-cliquez dessus et vous constaterez qu’il s’ouvre dans RGui avec une mention :

[Sauvegarde de la session précédente restaurée]

En effet :

> ls()
[1] "mydir"  "PopReg"

Lorsque vous quittez Rgui (et donc R), on vous demande :

Si vous choisissez Oui, R va créer un .RData dans lequel il stockera tout ce que vous avez en mémoire et le chargera automatiquement la prochaine fois que vous lancerez Rgui (maintenant, vous pouvez cliquer sur Oui).

Pour charger test6.RData en mémoire :

rm(list = ls())
load("C:/Users/G/Documents/FastR/mod3/test6.RData")

Et là aussi :

> ls()
[1] "mydir"  "PopReg"

Voilà pour les méthodes de base.

Notez que ça permet de faire des choses assez amusantes comme :

txt <- c("<!DOCTYPE html PUBLIC'-//W3C//DTD HTML 4.01 Transitional//EN'>",
      "<html>", "<body>", "<p>Test.</p>", "</body>", "</html>")
write(txt, file.path(mydir, "test.html"))

Cela étant dit, organisons-nous un peu...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire